Pathologies de la verge: causes et conséquences

Quelles sont les principales pathologies de la verge?

Sachant que la verge est un organe reproducteur qui se développe à la puberté, et qui a la particularité d’alterner des périodes d’érection et de flaccidité.

Lors de l’érection,les deux corps caverneux se gonflent de sang apportés par les artères caverneuses, comme des éponges. De façon temporaire , le retour veineux (par les veines dorsales superficielle et profonde) est bloqué afin de garantir le maintien de l’érection.

Le caractère plus ou moins horizontal de l’érection est assuré par le ligament suspenseur de la verge, dont la longueur variant selon les individus, qui agit sur l’angulation de l’érection.

L’érection est normalement rectiligne. Une courbure peut exister depuis l’enfance (courbure congénitale) ou apparaître à l’âge adulte (Maladie de Lapeyronie).

Lexique des pathologies de la verge:

 Le phimosis

Il s’agit d’un rétrécissement du prépuce (peau à l’extrémité de la verge,  recouvrant le gland) . Cela entraîne des difficultés de décalottage , ou de recallotage (paraphimosis).

Le phimosis peut être congénital (fréquent chez le petit enfant) , ou acquis à l’âge adulte, souvent associé à un lichen du prépuce.

Le phimosis est une pathologie de la verge pouvant se traiter avec des corticoides locaux, avec l’obtention de  bons résultats, ou peut nécessiter une chirurgie.

Le but de cette chirurgie est d’éliminer la gêne au décallotage. On peut tenter de conserver le prépuce (plastie de prépuce), ou prévoir son ablation totale  : il s’agit dans ce cas d’une posthectomie ou circoncision.

Réalisée dans l’enfance, cette chirurgie n’a aucune conséquence sur le développement de la sexualité.

La maladie de Lapeyronie

La maladie de Lapeyronie est une pathologie de la verge  liée à l’apparition d’une plaque fibreuse sur l’albuginée des corps caverneux. Cela entraîne des douleurs et une courbure de la verge. La fréquence de cette maladie, largement sous-diagnostiquée, serait selon les études de 1-10% de la population.

Il n’y a pas de cause formellement reconnue, ni de facteur de risque. Son mécanisme reste mal compris. Une association avec les maladies de Dupuytren et de Ledderhose  est cependant connue.

La maladie de Lapeyronie est caractérisée par 2 phases :

  • une phase inflammatoire avec des érections douloureuses. Cette phase peut durer 6-18 mois

  • une phase stabilisée. Les douleurs disparaissent et la courbure se stabilise.

Le traitement de la maladie de Lapeyronie est multimodal, et fait intervenir des traitements oraux (vitaminothérapie) , des traitements locaux (injections dans les plaques de fibrose) et chirurgicaux (chirurgie de redressement).

Le plus important est d’attendre que cette pathologie de la verge soit stabilisée.

Dysfonction érectile

La dysfonction érectile est une pathologie de la verge  extrêmement fréquente en urologie. Elle peut être de degré variable. La notion même de dysfonction érectile est très différente selon les individus.

Les causes de cette pathologie de la verge  sont multiples : pathologie vasculaire (artérite, athérome), nerveuse (chirurgie du rachis, maladies neurologiques) , hormonale (déficit androgénique).

Cependant  la plupart du temps en particulier chez les patients jeunes, la cause est fréquemment psychologique (dysfonction érectile psychogène).

Le traitement outre la recherche de facteurs de risque cardio-vasculaires, repose sur une classe médicamenteuse : les inhibiteurs de la phospho-estérase de type 5 (IPDE 5).

Lorsque ce traitement est insuffisant , des alternatives thérapeutiques sont utilisées : injections intra-caverneuses, pompes à dépression (Vacuum) ou implant pénien.

  • SHARE:
  • Share: